logo Eyton Blog

Nous ne voyons pas l'objet, seulement la lumière qu'il reflète.

Imprimantes 3d

Préambule

Les imprimantes 3D permettent de réaliser des pièces en plastique à parti d'un modèle dessiné sur un logiciel de DAO/CAO.

Il existe plusieurs technologies différentes pour arriver à de telles pièces. Le dépôt de fil fondu pour commencer (FDM) ou stéréolithographie à l'aide de résine (SLA). Nous ne parlerons ici que de la technologie FDM.


RepRap

RepRap signifie "Réplication Rapide". Ce terme se dit d'imprimantes dont toutes ou une partie des pièces peuvent être fabriquées rapidement, à l'aide d'une imprimante 3d ou non. Il existe une quantité assez incroyable de modèles de RepRaps et ne pouvant pas toutes les tester ni les lister, je n'en évoquerez que quelques-unes :


Matières premières

La matière première utilisée pour les imprimantes 3D est vendue au poids, sous forme de filament de 1.75 mm, 2.85 ou 3mm de diamètre, le tout conditionné en rouleau.

Les différentes matières

À l'origine limité à deux matières (PLA et ABS), le choix actuellement disponible commence à prendre beaucoup d'ampleur. Outre les filaments à base de bois, de pierre ou même de bronze, il existe aussi des filaments qui conduisent l'électricité, changent de couleurs en réaction à la température ou à la lumière, restent flexibles, solubles ou phosphorescents, le tout dans une gamme de couleurs toujours plus vaste. Il devient également possible d'imprimer des matières plus robustes telles que le PTFE ou le nylon.

La liste ci-dessous reprends quelque-unes des matières disponibles :

Voir la liste complète


Têtes d'impression

Quelques têtes d'impressions émergent sur le marché, en voici une liste non-exhaustive :


Tutoriaux

Voici quelques tutoriaux testés et approuvés :


Mes bécanes